was successfully added to your cart.

UNE DÉFAITE CRÈVE COEUR.

Article par TAT2PROD / Photo par TAT2PROD

Samedi 28 novembre 2015, Lucian Bute tentait de reconquérir le titre de champion IBF chez les supers moyens. C’est devant une foule de plus de 8000 personnes que James DeGale (22-1 KO 14) offrait la possibilité à Lucian Bute (32-3 KO 25) de reprendre ce que ce dernier disait lui revenir de droit.

Sous une carte de boxe assez expéditive, le nouveau centre Vidéotron de la ville de Québec nous offrait toute qu’un spectacle sous les ondes du réseau américain Showtime. Bien que plusieurs personnes mettaient Bute perdant pour ce combat, tous étaient prêt à se déplacer pour venir voir ce qu’il en était du “nouveau” Lucian bute.

Un Plan d’action à la hauteur.

Bute mentionna à la conférence de presse d’après combat, que la stratégie choisie était d’avancer sur l’adversaire et contrôler le jeu de façon agressive. Quoi qu’il en soit, le plan fut exécuté à merveille. Il était incroyable de voir un Lucian aussi agressif et avec une aussi grande envie de reprendre cette fameuse ceinture qui fut sienne pour une période de près de 4 ans avec 10 défenses dont 9 furent en faveur de ce dernier. Qui peut dire Qu’il s’attendait à un Lucian Bute aussi actif et fonceur si ce n’est que de ses entraineurs les frères Grant? Des excellents déplacements, un bon contrôle du ring, en possession de ses moyens, un niveau de stress très bas, un boxeur prêt à prendre des risques, des esquives au point, un grande détermination et plusieurs autres points positifs étaient au rendez-vous pour le clan du roumain.

Bien que les deux premiers rounds ne furent pas les meilleurs pour le boxeur du Québec, il a quand même su bien s’ajuster au style de DeGale. James qui avant tendance à jouer plus sur le côté technique du sport que chercher le Knock out. Il en a profité pour utiliser de bons déplacements et lancer quelques coups secs et imprévus qui furent très efficace autant aux yeux des juges que pour certains spectateurs venu pour voir le britannique conserver sa ceinture. En ce qui concerne Lucian, c’est à partir du troisième round qu’il a commencé à mettre de la pression sur sur adversaire. Le résultat fut instantané tout comme l’effet de surprise dans les yeux du clan de “chunky”. Un Bute qui avançait sur la cible malgré les coups qui pouvaient parfois paraître dissuasifs. Sans broncher, Lucian était en parfait contrôle à un tel point qu’on a pu sentir que plus les rounds s’écoulaient, plus il cherchait la façon de terminer le combat avec un “KO”. Chose certaine, DeGale n’était pas prêt à se laisser faire.

Même si plusieurs personnes ont pensé que Lucian n’était plus de la compétition, combien de ces gens mettaient Bute victorieux de ce combat? Un Lucien qui a mené une guerre comme on n’avait pas eu droit depuis son combat contre Librado Andrade en 2008 lors de leur premier affrontement. Sans parler du niveau de confiance que Lucian Bute avait au visage comme peut le témoigner la photo ci-dessous.

DSC_1797

Une défaite crève coeur.

Que l’on aime ou déteste le boxeur qu’est Bute, personne ne peut cependant dire que le combat qui fut livré samedi dernier n’était pas supérieur aux attentes de tous. De plus, si DeGale rentre chez lui avec la ceinture, plusieurs personnes (et je me permets de nommer ses entraineurs ainsi que que Lucian lui même) continuent de croire dans le respect du sport que Lucian fut ce soir là, le nouveau champion IBF des de supers moyens et que si ce n’est pas le cas, qu’au moins un combat nul ou une décision partagée aurait été moins questionné et moins crève coeur pour le clan Bute.