was successfully added to your cart.

UNE DÉCISION DE L’ARBITRE QUI FUT TRÈS CRITIQUÉ

Article de TAT2PROD / Photo par TAT2PROD

C’est samedi soir en direct du Brooklyn center à New York city que Francy Ntetu (16-1 KO 3) mettait en jeu sa fiche vierge de défaite. En effet, Ntetu affrontait David Benavidez (15-0 KO 14). Benavidez qui seulement âgé de 19 ans, est décrit comme un adversaire dangereux et sa fiche parle d’elle-même. Dans un combat prévu pour 8 rounds, les deux adversaires qui avant le combat étaient tous les deux invaincus, ont livré une performance qui ne laissa pas indifférent la foule. Bien que le premier et deuxième rounds fut très serré, Benavidez creusa un écart en remportant les trois, quatrième et cinquième rounds. Cependant, c’est au sixième round que les successions de coups au corps lancé par Francy ont commencé à faire effet. La lourdeur des coups ont faibli le coriace adversaire du québécois. Le septième round fût tout autant excitant et Ntetu commençait nettement à prendre le dessus sur le jeune boxeur de 19 ans, qui n’arrivait plus à bloquer les coups avec autant d’agilité qu’au début du combat.

DSC_3005

Mais après un échange de coups entre les deux boxeurs, l’arbitre en charge du combat a prit la décision d’arrêter le combat par cause d’enflure à l’œil droit du chicoutimien. Ne croyez cependant pas que cela fut le bonheur de tout le monde dans la salle. Bien que Francy fût le négligé, on pouvait avoir l’impression que la majorité de la foule était derrière lui. Suite à cette décision, les partisans se mirent à huer l’arbitre et ce durant près de 5 minutes. Une pause s’en suit et la foule recommença à huer à nouveau.

Il ne faut surtout pas oublier de mentionner la profonde frustration que son promoteur n’a pas hésité à faire part et aux médias et aux gens qui voulaient bien l’entendre. Selon la carte des juges qui affichaient 58-56 et 59-55 avant l’arrête de l’arbitre, Ntetu était encore en mesure de terminer le combat avec une nulle majoritaire ou une victoire si ce dernier envoyait Benavidez au plancher, chose qui était très possible.

Le positif dans tout cela est que la prestation offerte par Francy, ne laisse que du positif au yeux des gens de grande importance dans ce sport, qui étaient présent sur les lieux et lui ouvrent des portes pour le futur. Espérons que les États-Unis seront utiliser son talent à meilleur escient que le Québec, sa province d’adoption.