was successfully added to your cart.

L’ASCENSION D’UN FUTUR CHAMPION.

Article par TAT2PROD.COM / Photo de TAT2PROD.COM

Savez- vous qu’est-ce qu’est un Kalachnikov ? Pourtant, lorsque je pense à Artur Beterbiev (8-0-0 KO 8), je pense beaucoup à ce modèle de fusil d’assaut Soviétique qui est souvent qualifié comme étant très robuste, très fiable, avec un excellent rendement et qui s’enraye rarement etc.

Vous devez surement vous demander quel est le lien avec Beterbiev et effectivement, c’est l’effet recherché par cette comparaison. Tout d’abord, tous deux sont de confection Russe. Nous avons pu voir lors des deux derniers combats d’Artur qu’il est un combattant très robuste. De plus, il est très fidèle à ses habitudes du moins, jusqu’à maintenant, ce qui fait que nous le qualifions de fiable. Quels sont ses habitudes vous me demanderez ! C’est fort simple toutes ses victoires jusqu’à maintenant sont des knocks out et à tous coup, on peut avoir la certitude d’assister à un bon combat comme il nous l’a démontré avec Tavoris Coud, Jeff Page Jr et Gabriel Campillo. En ce qui concerne son rendement, il est évident que son rendement est excellent car il à affronté de gros noms après seulement 5 combats chez les pros. Aujourd’hui, Beterbiev est rendu à 8 combats professionnels et il continue à faire son ravage dans la division. Le point le plus dur à trouver une comparaison est le fait de ne jamais s’enrayer. Cependant, je dirais que chacun de ses coups de poing est comme une balle de fusil et il ne manque quasiment jamais la cible lorsqu’elle est dans sa mire.

Un petit retour sur le combat du 4 avril.

Étions-nous vraiment surpris de la tournure des événements l’après-midi du 4 avril au colisée de Québec ? Selon moi, tout le monde s’attendaient à une fin aussi explosive de la part de la part de Beterbiev. Beaucoup de gens voient Artur comme un futur champion du monde et le qualifient d’homme à abattre (par expression commune bien sûr). En ce qui concerne le russe de 33 ans, il n’a pas l’intention de se laisser impressionner par personne. De plus, lors de ses trois derniers combats, ses adversaires avaient plus de 15 combats chez les professionnels, ce qui n’a pas arrêté le protégé du groupe GYM et de Mme Anna Reva. Même Campillo avec ses 25 victoires dont 12 par KO n’a pas pu faire face bien longtemps à Artur « Kalach » Beterbiev. Dès le premier round, Gabriel Campillo visita le tapis et après s’être relevé, il semblait très confus par la force de ce dernier.

Un futur prometteur pour Artur Beterbiev.

Les « spots lights» sont actuellement sur Artur. Nous avons pu voir à quel point il était aimé par les amateurs de boxe juste par l’enthousiasme de la foule à l’arrivé de son combat. De plus, le clan Beterbiev est récemment arrivé à une entente avec Al Haymon gérant de plusieurs boxeurs. Al Haymon, un nom que nous entendons de plus en plus dans le monde de la boxe et que nous ne sommes pas près d’oublier. Nous croyons que Beterbiev peut se hisser au sommet de sa division à condition qu’il continue son bon travail et qu’il ne prend rien à la légère. C’est ce que nous verrons dans un futur très proche.